LE CABINET

Situé à Sainghin-en-Weppes, en métropole Lilloise, le cabinet éducatif est un lieu convivial, équipé et pensé pour accueillir votre enfant et lui proposer des activités éducatives, sensorielles et cognitives dans un cadre structuré.

L’accès aux extérieurs (Jeux, poulailler, potager…) rend l’accompagnement encore plus plaisant et donne au cabinet un côté « familial » que les enfants adorent.

Les alentours du cabinet (Square pour enfants, Pumptrack, sentiers de randonnée, étang…) peuvent vous permettre de prendre un temps pour vous et vos enfants ou de finir la séance avec une activité plaisir.

Mes coordonnées :

Adresse

128 carrière du Faisan 59184 Sainghin-en-Weppes

Téléphone

Email

caes.makomptine@gmail.com

Foire aux questions :

Quel est la différence entre un Educateur Spécialisé libéral et un intervenant éducatif ?

Dans le but de mettre en place l’accompagnement éducatif qui conviendra le mieux à votre enfant, vous allez être amené à contacter différents types de professionnels. Il conviendra alors de bien distinguer les fonctions d’un Educateur Spécialisé Libéral de celui d’un intervenant éducatif salarié CESU :

– L’intervenant éducatif : son champ de compétence est le plus souvent celui des TSA et de la méthode ABA. Il n’est pas nécessairement titulaire du diplôme d’Educateur Spécialisé et exerce sous la supervision d’un psychologue. Il applique alors les programmes définis par celui-ci. Le financement de l’intervenant éducatif est souvent mis en place via le CESU. Vous devenez ainsi son employeur et devez alors en assumer les obligations administratives (paye, congés, fin de contrat…) et financières (Charges sociales à payer en plus). Il est possible de déduire fiscalement une partie des frais liés à son embauche. Les interventions du psychologue superviseur sont à prendre en charge en supplément.

– L’Educateur Spécialisé diplômé d’état installé en libéral exerce sous la forme d’une entreprise (souvent, et c’est mon cas, en micro-entreprise). Il a créé son propre projet d’accompagnement en fonction de ses compétences et ses expériences de terrain. Il est autonome et doit s’entourer des professionnels liés à l’enfant pour travailler en partenariat. Les formations et les supervisions qu’il souhaite mettre en place afin de développer ses compétences sont entièrement à sa charge. L’Educateur libéral n’est pas salarié, il est soumis à des charges sociales et fiscales dont il gère totalement la gestion administrative. Il est le partenaire des familles.

Les tarifs des intervenants éducatifs et des Educateurs spécialisés libéraux sont en toute logique bien distincts puisqu’il ne s’agit pas de la même prise en charge. Cependant, des solutions existent pour vous aider à le financer.

Quels sont vos tarifs ?

Mes tarifs sont :

– 45 euros pour une heure de prise en charge en cabinet.

– 50 euros pour une heure de prise en charge à domicile*

Ils sont dégressifs à partir de 3 heures consécutives.

 

 

*Frais de déplacement:  0,57 euros par kilomètre au delà de 25km de distance entre le cabinet et votre domicile (Site de référence : mappy – itinéraire)

 

 

Quelle prise en charge financière ?

Plusieurs solutions existent pour vous aider à financer la mise en place d’un accompagnement éducatif :

– En premier lieu, contacter le fond social de votre mutuelle pour savoir si celle-ci prend en charge les prestations d’un Educateur Spécialisé.

– Pensez à vous renseigner auprès de votre comité d’entreprise. Certains CE peuvent participer au financement des séances de professionnels libéraux pour les enfants des salariés de leur entreprise.

– Il existe plusieurs aides de l’Etat permettant aux familles de bénéficier d’une prise en charge totale ou partielle des prestations libérales. Elles sont calculées en fonction de votre situation et de vos besoins au regard du Dossier MDPH.

L’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH)

L’AEEH est une prestation familiale versée mensuellement par la CAF ou la MSA. L’AEEH a pour but d’aider les parents qui ont la charge effective d’un enfant de moins de 20 ans en situation de handicap (taux d’incapacité au moins égal à 80%). Sans aucune condition de ressources, elle est en général attribuée pour une durée renouvelable d’ 1 à 5 ans. L’AEEH représente une base d’indemnités de 132,61 € par mois (Au 1 avril 2020)1, et peut être majorée par l’un des 6 compléments attribués en fonction de la nature et de la gravité du handicap.

Il est à noté que L’AEEH ne sera pas due si l’enfant est placé en internat avec une prise en charge intégrale de ses frais de séjour par l’Assurance maladie, l’État ou l’aide sociale, sauf pour ses périodes de retour au foyer familial ou s’il est hospitalisé plus de deux mois.
 

L’Allocation Adulte Handicapé (AAH)

L’AAH est une prestation familiale versée mensuellement par la CAF ou la MSA. L’AAH permet d’assurer un minimum de ressources à l’Adulte de 20 à 60 ans en situation de Handicap. Cette aide est attribuée sous réserve de respecter des critères d’incapacité, d’âge, de résidence et de ressources. Elle ouvre droit au versement mensuel d’une somme maximale de 900 euros (au 1er novembre 2019). Son montant vient compléter les éventuelles autres ressources de la personne en situation de handicap.

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH)

La Prestation de Compensation du Handicap est une aide personnalisée versée par le Conseil général et destinée à financer les besoins liés à la perte d’autonomie des personnes handicapées. Elle couvre les aides humaines, matérielles – aménagement du logement et du véhicule) et animalières – ainsi que les surcoûts liés au transport et les aides spécifiques ou exceptionnelles. Les bénéficiaires peuvent l’utiliser à domicile ou en établissement. L’ouverture de ce droit n’est soumise à aucun plafond de revenus mais le calcul de son montant en tient compte.

Elle peut être souscrite à la place des compléments mentionnés ci-dessus.
Le calcul et la comparaison entre les deux prestations doivent donc être étudiés minutieusement. Pour cela la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) peut vous aider.

Pour en savoir plus, rendez vous sur le site service-public.fr

Dans quel secteur intervenez-vous ?

Résidant sur la commune de Sainghin-en Weppes située entre Lille et Lens, je peux intervenir à la fois dans le Nord et le Pas de Calais

Secteur des Weppes et de la Haute Deûle (Aubers, Beaucamps-Ligny, Don, Englos, Ennetières-en-Weppes, Erquinghem-le-Sec, Escobecques, Fournes-en-Weppes, Fromelles, Hallennes-lez-Haubourdin, Hantay, Haubourdin, Herlies, Illies, La Bassée, Le Maisnil, Marquillies, Radinghem-en-Weppes, Sainghin-en-Weppes, Salomé, Annoeullin, Bauvin, Provin, Carnin, Hallennes-les-Marais … )

 La métropole Lilloise (Lille, Hellemmes, Loos, Haubourdin, Wavrin, Santes, Emmerin, Wattignies, Villeneuve d’Ascq, Marcq-en-Baroeul, Lomme, Lambersart, Lompret, Pérenchies…)

Lens et ses alentours ( Carvin, Hénin-Beaumont, Courrières, Lièvin, Douai …)

 En fonction des besoins, le secteur d’intervention reste modulable.  

 

Avez-vous de la place pour suivre mon enfant ?

 

N’hésitez pas à me contacter pour savoir si je dispose encore de créneaux pour accompagner votre enfant. Dans tous les cas, même si je ne disposais plus de place pour le suivre, je pourrais vous orienter vers plusieurs collègues avec qui je travaille étroitement.

 

Besoin de plus d’ informations

Si vous désirez plus d’informations, n’hésitez pas à me contacter par mail ou sms.

Nous pourrons alors convenir d’un premier rendez-vous téléphonique afin de discuter de votre situation et voir si un accompagnement est possible. 

contactEZ-MOI :

4 + 8 =